Français English
Rechercher un séjour

Tranche d'âge

Période

Langue

Pays

Cours de langue

Type d'hébergement

Activités


Mon compte

Mot de passe :

Actualités
Retrouvez nos intégrations scolaires de courte ou longue durée en Europe, au Canada, aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande !
Nouveauté : séjour High School Experience en Australie
Retrouvez-nous sur notre page Facebook et suivez toute notre actualité

Voir toutes les dépêches

GÉNÉRALITÉS SÉJOURS EN FAMILLE


La réussite d'un séjour en famille n'est pas seulement due à la "qualité" de la famille.

En choisissant ce type d'hébergement, le participant doit accepter de suivre et de s'adapter aux conditions de vie du pays d'accueil et des usages locaux.

 

Que faut-il entendre par famille ?

Nous entendons par famille père, mère et enfants. Cette configuration traditionnelle représente une grande partie de nos familles d'accueil, mais la notion de famille évolue selon le pays. Ainsi, les familles d'accueil peuvent aussi être :

  • un couple plus âgé, dont les enfants ont quitté le foyer.
  • une famille monoparentale.
  • une dame seule, donc dans ce cas très disponible.

A noter que nous ne pouvons en aucun cas :

  • garantir la présence d'un jeune du même âge dans la famille (sauf programmes marqués du picto .
  • placer le participant dans une famille identique à la sienne (composition, niveau social, religion, etc...).

NB : l'origine ethnique, la religion et le niveau social ne font pas partie de nos critères de choix.

NB2 : la présence de tous les membres de la famille durant le séjour n'est pas garantie.

 

 

- 1 - EUROPE, CANADA, AUSTRALIE ET NOUVELLE-ZÉLANDE

Qui sélectionne les familles ? Sur quels critères ?

Dans tous les pays où nous organisons des séjours linguistiques, les familles sont choisies par nos responsables locaux, sélectionnés par la direction d’E.D.I. ou ses partenaires. Nous choisissons nos collaborateurs avec le plus grand soin, nous les rencontrons régulièrement et sommes toute l’année en contact avec eux pour la préparation de nos séjours selon un cahier des charges exhaustif.

 

La sélection des familles s'opère sur trois critères principaux : le désir d'accueillir et le confort matériel.

 

Les familles sont souvent recommandées par d’anciennes familles d’accueil, elles peuvent être également des relations personnelles, des voisins ou amis de notre organisateur local.

 

E.D.I. s’engage à résoudre le plus rapidement possible tout problème signalé qui pourrait survenir entre un jeune et sa famille d’accueil.

 

Comment les participants sont-ils placés dans les familles ?

Nous confions cette mission à nos organisateurs locaux qui effectuent leurs choix en fonction de leur connaissance des familles et des renseignements communiqués sur les participants afin que ceux-ci s’intègrent parfaitement et facilement. C’est la raison pour laquelle le dossier d’inscription doit être complété avec le plus grand soin car il conditionne le succès de l’adaptation en milieu étranger.

 

 

- 2 - ETATS-UNIS

L'hébergement en famille

La majorité des familles hôtesses accueillent bénévolement. Cependant, et c’est de plus en plus fréquent, elles reçoivent une indemnité pour compenser certains frais engagés.

Il est possible que deux ou trois familles se relaient pour assurer l’accueil d’un participant ou qu’une famille souhaite recevoir deux jeunes pour faciliter leur intégration ou simplement parce qu’elles ont deux enfants et veulent un “correspondant” pour chacun. Par ailleurs, compte tenu de l’urbanisme et du gigantisme de certaines villes, il est impossible d’être logé à proximité d’un ami ou en plein centre de la ville choisie. A noter que les transports en commun sont très souvent inexistants.

 

Pourquoi les familles acceptent-elles de recevoir de jeunes Français ?

D’abord parce qu’elles sont fières de leur pays et désireuses de le faire connaître. Mais aussi parce qu’elles espèrent échanger des informations de toute nature avec des jeunes venant de pays d’où sont originaires bon nombre de leurs ancêtres. Les familles ne reçoivent pas pour enseigner l’anglais, mais pour découvrir une autre culture. Un niveau linguistique correct pour soutenir des conversations est indispensable. Si des enfants, à peine capables de “bredouiller” quelques mots leur sont confiés, elles se sentent frustrées, déçues et gardent un mauvais souvenir de cette expérience. Il est donc indispensable que les participants communiquent avec la famille. De façon à établir d’excellentes relations avec leurs hôtes, nous demandons aux jeunes de prendre une part active à la vie quotidienne des familles, de proposer leur aide en toute occasion et le cas échéant, de régler leur part lors des sorties et activités organisées par la famille.

 

Comment les familles sont-elles choisies ?

Par relation, par des réunions d’information dans les écoles, collèges ou lycées. Les candidatures des familles font ensuite l’objet d’une enquête approfondie avec visite de contrôle, enquête de moralité. Seules les familles honorablement connues et particulièrement chaleureuses dans les rapports humains sont choisies par notre correspondant local.

 

Quelle famille pour quel participant ?

C’est en général la famille qui choisit le participant qu’elle va recevoir après avoir pris connaissance de son dossier.

 

Quel est le rôle des familles d'accueil ?

- Les activités : les familles se sont engagées à partager leurs activités quotidiennes avec le jeune qu’elles accueillent et à l’aider à communiquer dans leur langue. Le participant sera considéré comme un membre de la famille. C’est pourquoi il devra faire preuve de son désir de s’intégrer (sourires, petits services rendus, enthousiasme et remerciements pour les activités proposées, etc.).

Le samedi ou le dimanche sont passés en famille pour la plupart de nos séjours. Les activités seront le plus souvent celles de la famille (jardinage, bricolage, TV, jeux de société, jeux vidéo, etc.). Autant d’occasions de parler et de progresser... et c’est bien là l’essentiel !

La lecture de journaux ou magazines est aussi un excellent moyen d’acquérir des connaissances, car ils offrent souvent des sujets de conversation intéressants.

En conclusion, les familles sont heureuses de partager leur vie sans pour autant changer leur quotidien.

 

- Les repas : ils sont pris généralement dans la famille.
Pour les formules qui regroupent les participants durant la journée, le déjeuner en semaine est fourni sous forme de panier-repas (s'il est compris dans la prestation). En Espagne, les contraintes climatiques sont telles que les horaires de repas sont souvent décalés : les Espagnols déjeunent et dînent tard.

 

Il peut arriver que la nourriture proposée surprenne... En effet, les habitudes alimentaires de vos hôtes sont souvent différentes des vôtres. Dans la mesure du possible, le participant doit s’adapter. Toutefois, il peut poliment faire part à sa famille de ses goûts et de ses préférences.

NB : tout régime alimentaire spécifique est à signaler à l’inscription et peut entraîner un supplément.

 

Il est bon de savoir que dans certains pays (notamment anglo-saxons), le repas familial tel que nous le connaissons en France est en voie de disparition. Il est fréquent que chaque membre de la famille mange à un moment différent et pas nécessairement avec le participant. Dans la mesure du possible, nous demandons aux familles d’être présentes lorsque les participants prennent leur repas mais il n’est pas rare qu’elles préfèrent regarder la télévision ou lire le journal, le repas n’étant plus considéré comme un moment de convivialité.

 

Dans les pays anglo-saxons, le participant se servira lui-même dans le réfrigérateur, le congélateur, etc.. Les jeunes américains et canadiens sont très autonomes et les familles hôtesses attendent donc des participants qu’ils soient capables de se prendre en charge.


Quel trousseau prévoir pour un séjour en famille ?

Les familles fournissent le linge de toilette, les draps et assurent l’entretien du linge non délicat. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir trop de bagages.
NB : assurez-vous avant le départ que le participant pourra porter seul sa valise lors des transferts et pendant le voyage car l'accompagnateur ne pourra en aucun cas l’aider.

 

Les adresses des familles :

Quand sont-elles transmises ?

- Séjours en Europe : de 10 à 2 jours avant le départ.

- Séjours hors Europe : de 10 jours avant le départ au jour du départ (dans de rares cas). 
A noter que des changements de dernière minute restent possibles en cas de problèmes familiaux imprévus (maladie, accident, décès, etc...).

 

Faut-il offrir un cadeau à la famille d'accueil ?

Rien n’est obligatoire, toutefois ce cadeau constitue un geste d’amitié et facilite les premiers contacts du participant avec une famille qu’il ne connaît pas encore.

Quelques conseils si vous choisissez d'offrir un cadeau :

  • Ne pas choisir un cadeau onéreux. C’est le geste qui compte. Un objet, un guide touristique ou une friandise typique de votre région d’origine est souvent apprécié.
  • Ne pas vouloir faire à tout prix un cadeau à chaque membre de la famille.
  • Eviter tout ce qui est encombrant ou fragile, produits alimentaires (séjours hors Europe) et les boissons alcoolisées.

Avertissement destiné aux parents

Il convient d’informer le jeune participant qu’il va très certainement être hébergé par des hôtes d’un milieu différent du sien (social, ethnique, religieux, etc.). Cette différence est une richesse représentative du pays d’accueil.

Le jeune doit savoir que pour des raisons d’ordre historique et de cohésion sociale, le fait religieux peut avoir dans un pays étranger, et notamment aux USA, une place plus importante que celle qui prévaut dans la vie quotidienne des Français. Il peut ainsi arriver que la pratique d’un culte fasse partie du mode de vie de la famille d’accueil. Cela peut consister en l’assistance régulière à un office religieux ou en une prière avant les repas. Etre invité à assister à un office ou à ces prières, est une manière de comprendre et d’apprécier la vie locale et familiale.

Au-delà de la découverte et des efforts d’intégration à fournir, si le participant juge que les exigences sont excessives ou, plus simplement, si une incompréhension s’installe entre la famille et le jeune, celui-ci ne doit pas hésiter à en parler à notre référent local.